Grippe aviaire : les gaz sont lâchés à Gabat
21/04/2017

Devant la forte mobilisation de ce matin devant les trois élevages de Barcus, Gabat et Domezain, les services vétérinaires appuyés par une cohorte de forces de l'ordre n'ont pas pu procéder à l'abattage des canards et des poules pondeuses. A Gabat, les policiers casqués et bottés n'ont pas hésité à faire partir les gaz lacrymogènes !