La chaîne humaine a rassemblé environ 2 000 personnes. © Bob EDME
La chaîne humaine a rassemblé environ 2 000 personnes. © Bob EDME
Le slogan de cette manifestation était « Argi dugu » (« C’est clair pour nous »). © Bob EDME
Le slogan de cette manifestation était « Argi dugu » (« C’est clair pour nous »). © Bob EDME
Près de 300 personnalités du monde culturel, social et politique ont pris part à la mobilisation. © Bob EDME
Près de 300 personnalités du monde culturel, social et politique ont pris part à la mobilisation. © Bob EDME
Les manifestants ont scandé le slogan pour le retour des prisonniers à la maison, « Euskal presoak etxera ». © Bob EDME
Les manifestants ont scandé le slogan pour le retour des prisonniers à la maison, « Euskal presoak etxera ». © Bob EDME
Des feux d’artifice ont éclairé cette froide nuit de janvier. © Bob EDME
Des feux d’artifice ont éclairé cette froide nuit de janvier. © Bob EDME
Mixel Berhocoirigoin s’est exprimé au nom des Artisans de la paix. © Bob EDME
Mixel Berhocoirigoin s’est exprimé au nom des Artisans de la paix. © Bob EDME
Le maire de Sain-Jean-de-Luz, Jean-François Irigoyen, a pris la parole au nom de élus du Pays Basque Nord. © Bob EDME
Le maire de Sain-Jean-de-Luz, Jean-François Irigoyen, a pris la parole au nom de élus du Pays Basque Nord. © Bob EDME
Jean-René Echegaray, maire de Bayonne et président de l’Agglo était présent. © Bob EDME
Jean-René Echegaray, maire de Bayonne et président de l’Agglo était présent. © Bob EDME
De nombreux bénévoles ont rendu possible l’organisation de cette mobilisation. © Bob EDME
De nombreux bénévoles ont rendu possible l’organisation de cette mobilisation. © Bob EDME
La chaîne humaine illumine les rues de Bayonne

Ce samedi 9 janvier à 18 heures, environ 2 000 manifestants ont déployé des parapluies lumineux sur les quais et ponts du centre-ville de Bayonne, pour réclamer une résolution définitive de la question des prisonniers politiques basqus. Cette mobilisation très visuelle, dont le slogan était « Argi dugu » (« C'est clair pour nous »), s'est achevée par des prises de parole des élus et des Artisans de la paix.